Fermer la popup
Fermer la popup
Trouvez vos balades
avec la nouvelle version de
l’application Sentiers en France
Obtenir
Région / Département / Ville

Snowleader
Snowleader
Snowleader



DÉCOUVRIR LE TERROIR

Découvrez tous les sites naturels: grottes, gorges, cascades, vallées... (sites touristiques, classés)
Pas-de-Calais (62)
Sites naturels / Réserves naturelles

Grotte et pelouses d'Acquin-Westbécourt

Acquin-Westbécourt
Au sud, la partie méridionale du promontoire crayeux au bout duquel serpente l’Aa, petit fleuve côtier. Au nord, les pelouses d’Acquin-Westbécourt marquent le revers occidental du plateau et des collines crayeuses de Quelmes-Boisdinghem. Elles constituent un espace aux pentes abruptes couvertes d’une mosaïque de pelouses où se mêlent genévriers et arbustes divers. Ces pelouses constituent d’ailleurs un complexe paysager remarquable, vestige des anciens parcours à moutons qui jalonnaient la plupart des versants crayeux de l’Artois et du Boulonnais.
Utilisé pendant plusieurs siècles pour de nombreux usages tels que le pâturage, des pratiques culturales et agro-pastorales ou encore l’exploitation de la craie utilisée pour la construction des églises du secteur…, cet ensemble de coteaux constitue un véritable joyau de biodiversité et un patrimoine naturel remarquable niché au nord de la France

Lostebarne-Woohay

Louches
La réserve naturelle de Lostebarne-Woohay s’étend sur 40 hectares situés entre les collines du Pays de Licques et la plaine maritime flamande. Le territoire de la réserve naturelle, composé de prairies humides bocagères et de quelques zones boisées, est parcouru par un chevelu de cours d’eau dont le linéaire dépasse 3 500 mètres. De nombreuses sources ponctuent le site. Certaines sont directement alimentées par l’eau provenant de la nappe de la craie qui jaillit en surface grâce à des puits artésiens, appelés localement les "trous sans fond". D’autres sources, issues des sables landéniens, sont plus acides. Elles permettent le développement d’une végétation particulière. Ces eaux, de très bonne qualité, sont le milieu de vie d’une flore et d’une faune remarquables.

Marais de Cambrin

Cambrin
La réserve naturelle du marais de Cambrin s’étend sur plus de 22 hectares sur la commune de Cambrin, entre Lille et Béthune. Cette zone humide se situe dans la vallée alluviale inondable de la plaine de la Lys, au cœur des marais de Beuvry, Cuinchy et Festubert.
Mosaïque de milieux naturels, ce site d’un grand intérêt paysager et écologique est une zone humide d’importance régionale. Véritable cœur de nature, elle joue un rôle important dans la préservation de la ressource en eau et constitue un refuge de qualité pour tout un cortège de plantes et d’animaux.

Marais de Condette

Condette

La Réserve Naturelle Régionale présente trois secteurs écologiques principaux :

  • la zone humide : l’étang des Miroirs
  • les zones ouvertes comprenant les prairies, les prairies humides et les mégaphorbiaies
  • les boisements
Des sentiers ont été aménagés au départ du château d'Hardelot, afin de sensibiliser le promeneur à la richesse de ce patrimoine naturel.

Marais de la Grenouillère

Auchy-lès-Hesdin
Située au sein d’un complexe de milieux alluviaux de plus de 16 hectares, la réserve naturelle du marais de la Grenouillère constitue aujourd’hui l’un des derniers marais encore fonctionnel de la vallée de la Ternoise. « Bien commun », il fut longtemps entretenu et exploité en vaine pâture par les habitants des villages d’Auchy-lès-Hesdin et de Rollancourt. Au fil du temps, le marais a perdu son caractère de bien collectif et a été loué aux différents exploitants des villages selon l’importance du cheptel mis en pâturage

Molinet

Samer
La réserve naturelle du Molinet est constituée d’un ensemble de boisements et de prairies calcicoles sur lesquels l’ensemble des stades dynamiques sur sol calcaire est représenté. Ces conditions diversifiées confèrent à ce site de 6 hectares une faune et une flore variées, originales et pour plusieurs d’entre-elles, un intérêt patrimonial à l’échelle de la région.

Mont de Couple

Audembert
Le site du Mont de Couple est localisé dans le Pas de Calais, à environ 3,5 km du littoral de la Mer du Nord. Il constitue avec les monts voisins : Mont d’Hubert et Mont de Sombre en particulier, la partie nord de la cuesta crayeuse du Boulonnais, dominant et enserrant la demi-boutonnière du même nom, et se prolongeant ensuite vers l’Artois.
Ce coteau calcaire s’étend sur une superficie d’un peu moins de 14 hectares sur le sommet du mont au nord du territoire communal d’Audembert. Sur les 9 habitats répertoriés sur le site — essentiellement des habitats de pelouses —, 3 habitats revêtent un intérêt patrimonial particulier. Mais le type de milieux présents au Mont de Couple est soumis à une dynamique naturelle typique des pelouses calcicoles qui consiste en la fermeture de ceux-ci par des stades successifs d’embroussaillement.

Pâture à Mille trous

Auxi-le-Château
Le site de la réserve naturelle de la Pâture à Mille Trous offre un point de vue imprenable sur la vallée de l’Authie. Son originalité réside dans son relief : si une petite partie offre un aspect caractéristique en coteau, la plus grande superficie est en plateau ponctué de dizaines de creux et bosses ayant pour origine l’exploitation de la craie pour les fours à chaux. C’est ce paysage bosselé qui aurait inspiré aux soldats anglais, en stationnement dans la région, son nom actuel. La présence de poches argileuses plus humides et les multiples expositions favorisent localement la présence d’espèces végétales hygrophiles.

Plateau des Landes

Helfaut

Le plateau des Landes forme un croissant d’environ 10 km de long, 1 à 2 km de large et environ 70 m d’altitude, séparant la vallée de l’Aa du bassin de la Lys. Le site comprend des landes herbeuses, des landes à bruyères et des landes boisées.
Près de 30 à 40 ha sont aujourd’hui restaurés et s’orientent vers une lande herbeuse.
Le site comprend également un important réseau de mares, d’étangs et de lande humide. Dans les petites dépressions humides, vous aurez peut-être la chance d’observer le Potamot à feuilles de renoués (protégé au niveau régional)…

Platier d'Oye

Oye-Plage
Enserrée par les agglomérations de Calais et de Dunkerque, la réserve naturelle du Platier d’Oye est la première zone d’alimentation sur la côte Manche/Mer du Nord rencontrée par les migrateurs en route pour leurs quartiers d’hiver. Issu du comblement de l’estuaire de l’Aa, qui remontait jusque Saint-Omer, le polder du platier (terrain plat) s’est formé relativement récemment et de manière quasi naturelle.