Fermer la popup
Fermer la popup
Trouvez vos balades
avec la nouvelle version de
l’application Sentiers en France
Obtenir
Région / Département / Ville

Snowleader
Snowleader
Snowleader



DÉCOUVRIR LE TERROIR

Découvrez tous les sites naturels: grottes, gorges, cascades, vallées... (sites touristiques, classés)
Marne (51)
Sites naturels / Réserves naturelles

Marais de Reuves

Reuves
Cette ancienne réserve naturelle volontaire de 64 ha a été classée en réserve naturelle régionale en 2008. Le marais de Reuve fait partie de l'ensemble des marais de Saint Gond et possède d'importantes richesses faunistiques et floristiques propres aux milieux humides (216 espèces floristiques recensées). Elle est gérée conjointement par le Conseil Régional et le Conservatoire du Patrimoine Naturel de Champagne-Ardenne.

Pâtis d'Oger et du Mesnil-sur-Oger

Oger
La réserve naturelle des pâtis d’Oger et du Mesnil-sur-Oger se situe dans la partie orientale des plateaux de Brie incluse dans la région Champagne-Ardenne. Elle se situe à 12 km au sud d’Epernay. Le territoire est éclaté en 3 secteurs, tous situés sur un plateau boisé en limite de la Côte d’Ile-de-France recouverte ici, jusqu’en haut de versant, par le célèbre vignoble de Champagne de la « Côte des blancs ». Au pied de la cuesta, s’étend la vaste plaine agricole de la Champagne crayeuse.
Sites naturels / Massifs forestiers

Faux de Verzy

Verzy 51

Faux de Verzy

Verzy 51
Le "fau" (pluriel : faux) désignait en ancien français l'arbre nommé, selon les régions, soit "fayard" (d'origine latine), soit "hêtre" (d'origine germanique), deux termes qui partagent une commune origine indoeuropéenne. Les détails de cette étymologie complexe figurent dans l'article consacré au Hêtre commun. Ces arbres donnent ainsi leur nom, les faux de Verzy, au site touristique situé en France au nord-est de la Montagne de Reims, au sud de Reims dans la Marne où l'on trouve la plus grande concentration mondiale de hêtres tortillards, estimée à environ un millier d'individus. Une multitude de spéculations, des plus farfelues aux plus plausibles, souvent sans fondement scientifique, ont été proposées pour déterminer l'origine des faux. Leur présence à Verzy est attestée dans les cartulaires de l'abbaye de St-Basle dès le VIe siècle. Les moines les auraient multipliés par marcottes et transplantés en forêt pour faire un véritable « jardin botanique »...
Photos

Forêt d'Argonne

Forêt de la montagne de Reims

Ville-en-Selve

Forêt de Trois-Fontaines

Trois-Fontaines-l'Abbaye
Sites naturels / Massif montagneux

Montagne de Reims

Reims 51
La montagne de Reims est un ensemble géographique boisé, situé entre Reims et Épernay et bordé au nord, au sud et à l'est par des coteaux de vignes1. Une grande partie de ce territoire constitue le parc naturel régional de la Montagne de Reims notamment connu pour les faux de Verzy qui sont des hêtres tortillards, très nombreux (plus de 800) à cet endroit. Le terme de « montagne » se justifie localement par la brutalité du changement de relief entre la morne plaine champenoise à 80 mètres d'altitude et la cuesta où poussent les vignes produisant le champagne, 200 mètres plus haut. Le point culminant de la montagne de Reims est le mont Sinaï qui se trouve à 286 mètres d'altitude. Le climat est de type continental, similaire à la Lorraine, avec des hivers bien marqués. On y trouve, entre autres, les villages viticoles de Ludes, Mailly-Champagne, Verzenay, Verzy, Ambonnay, Bouzy.
Photos
Sites naturels / Lacs et étangs

Lac du Der-Chantecoq

Sainte-Marie-du-Lac-Nuisement 51
Le lac du Der-Chantecoq ou lac-réservoir Marne (souvent abrégé en lac du Der) est un lac du nord-est de la France. Il est situé dans la région Champagne-Ardenne, à la limite des départements de la Marne et de la Haute-Marne.
Photos
Haute-Marne (52)
Sites naturels / Réserves naturelles

Chalmessin

Vals-des-Tilles
Enclavé dans un massif forestier, au fond d’un vallon nommé « Combe Forquot » ou encore « Vallée des Goulottes », se distingue l’un des marais tufeux les plus remarquables du plateau de Langres. Surplombé par une pelouse calcaire, cet ensemble compose la réserve naturelle de Chalmessin et constitue un trésor naturel au milieu des bois.
Joncs, choins et roseaux tapissent le marais, véritable joyau de la réserve. Malgré une basse altitude, il y règne un microclimat froid et humide qui permet l’implantation d’espèces végétales submontagnardes comme l’orchis incarnat, la laîche de Davall et le choin ferrugineux. Celles-ci côtoient la linaigrette et ses toupets blancs, le thym serpolet et l’hélianthène des Apenins, des espèces boréales.