Fermer la popup
Fermer la popup
Trouvez vos balades
avec la nouvelle version de
l’application Sentiers en France
Obtenir

Région / Département / Ville

Snowleader
Snowleader
Snowleader



DÉCOUVRIR LE TERROIR

Découvrez les réserves naturelles, préservation faunistique et floristique de notre territoire
Somme (80)
Sites naturels / Réserves naturelles

Parc du Marquenterre

Saint-Quentin-en-Tourmont 80
Entre la Sibérie et l’Afrique Nord-Ouest, la Baie de Somme est une halte de migration pour des milliers d’oiseaux. Au nord de cet estuaire, à l'initiative d'une personne privée, un ancien polder agricole de 200 ha fut reconverti en une mosaïque d’habitats favorisant l’accueil d’une partie de ces oiseaux puis indirectement, des plantes, des insectes, des batraciens… créant un haut lieu de la biodiversité. En 1973, pour sensibiliser et faire découvrir cette nature, le « Parc Ornithologique du Marquenterre » (appellation raccourcie ultérieurement en Parc du Marquenterre), est créée. Des aménagements légers (sentiers, postes d’observation) sont intégrés au paysage. Des guides nature ornithologues transmettent leur passion aux visiteurs. En 1986, le terrain du parc est vendu au Conservatoire du Littoral. La gestion est confiée au SMACOPI (Syndicat Mixte pour l’Aménagement de la Côte Picarde), déléguée à l’Association Marquenterre Nature. En 1994, le Parc du Marquenterre ainsi que 3 000 ha du nord de la baie de Somme sont classés Réserve naturelle nationale, donnant lieu à l’appellation Réserve naturelle de la Baie de Somme. Depuis 2003, le Syndicat Mixte Baie de Somme – Grand Littoral Picard gère la réserve naturelle, intégrant le parc.
Photos
Var (83)
Sites naturels / Réserves naturelles

Géologique de Haute-Provence

Comps-sur-Artuby
Le territoire de la plus grande Réserve Géologique d'Europe
Ce territoire est labellisé et membre des réseaux Global Geopark Network et European Geopark Network soutenus par l'UNESCO. depuis 2000.
Lieu de transition entre les Alpes et la Provence, la Réserve Naturelle Géologique de Haute-Provence, la plus grande d'Europe, se caractérise par une diversité de paysages exceptionnels où se côtoient le temps de l'Homme et le temps de la Terre sur  2 300 km2.
Un musée à ciel ouvert
La Réserve peut se visiter comme un véritable musée à ciel ouvert grâce à son territoire aménagé pour apprendre à  lire la terre.
Des circuits de découverte balisés accessibles à tous sont proposés depuis les pôles muséographiques de Castellane, Sisteron et Digne les Bains. Ainsi, découvrir la Réserve Géologique de Haute Provence c'est vivre un véritable voyage à travers le temps.

Plaine des Maures

Le Cannet-des-Maures
Encadrée au nord et à l'ouest par des collines calcaires, au sud et à l'est par les crêtes septentrionales du massif des Maures, la plaine des Maures est la première réserve naturelle du département du Var.
Unique en France, ce territoire renferme une biodiversité exceptionnelle en région méditerranéenne, ainsi qu'un paysage de grande valeur. La diversité d'habitats naturels en mosaïque (chênaies, pinèdes, pelouses, mares temporaires, maquis, dalles de grès, prairies…) constitue des milieux favorables à un grand nombre d'espèces patrimoniales remarquables, voire menacées...

Saint-Maurin

Aiguines
À l’entrée ouest des grandes gorges du Verdon, la réserve naturelle de Saint-Maurin est caractérisée par la formation spectaculaire de travertins issus de la précipitation du carbonate de calcium libéré par les nombreuses sources prenant naissance au pied de la falaise de Barbin. Le site de 26 ha, situé dans un cadre exceptionnel, présente une richesse floristique et entomologique remarquable. Les sources et falaises abritent une riche végétation bryophytique et de nombreuses espèces de chauves-souris (dont le petit rhinolophe, le murin à oreilles échancrées, l’oreillard montagnard et le molosse de Cestoni).
Vaucluse (84)
Sites naturels / Réserves naturelles

Géologique du Luberon

Cabrières-d'Aigues
Les calcaires oligocènes, en fines plaquettes, du Luberon livrent en certains sites une faune et une flore fossiles tout à fait remarquables. Vertébrés (mammifères, oiseaux, reptiles, amphibiens et poissons), insectes (libellules, papillons...) et végétaux (feuilles, graines, fleurs...), parfaitement conservés dans leurs structures les plus fines, témoignent d'environnements lacustres riches et diversifiés au cours de l'ère tertiaire.
Vendée (85)
Sites naturels / Réserves naturelles

Baie de l'Aiguillon

Triaize
Entre terre et mer, entre eau douce et eau salée, entre homme et nature, les interactions sont nombreuses dans la baie de l’Aiguillon, gracieuse transition du continent à l’océan. Au rythme quotidien des marées, le paysage évolue, d’une baie dominée par de gigantesques vasières ou ne laissant apparaître que de vastes prés salés, jusqu’à l’immersion quasi totale de la baie cantonnée par des digues érigées par l’homme. La baie de l’Aiguillon constitue ainsi un site rare et remarquable, représentatif des prés salés atlantiques entourant une immense vasière.

Casse de la Belle Henriette

La Faute-sur-Mer
Tout en s’intégrant dans le contexte local marqué par le tourisme balnéaire, les loisirs et les sports de nature, le classement en réserve naturelle va permettre de préserver l’une des dernières lagunes naturelles du littoral atlantique. Cet espace, mouvant et fragile, est l’un des rares témoins des mécanismes géomorphologiques et biologiques naturels des côtes sableuses atlantiques
Composée d’un système lagunaire (dunes, roselières, plans d’eau, mégaphorbiaie…), d’une plage de 4.5 km de long et d’une bande maritime de 300 mètres, la réserve naturelle contient 22 habitats naturels dont 13 considérés comme rares et menacés en région Pays de la Loire et 4 considérés comme « prioritaires » (Directive Habitats) à l’échelle européenne.

Ferme de Choisy

Saint-Michel-en-l'Herm
La réserve naturelle de la ferme de Choisy est constituée d’environ 80 ha de prairies humides regroupant 3 habitats remarquables au niveau européen. On y recense 22 espèces de plantes remarquables et 57 espèces d’oiseaux nicheurs inscrites sur la Liste Rouge des espèces menacées en Pays de la Loire. Plusieurs espèces d’amphibiens, de reptiles, de mammifères protégés sont également présentes.

Marais communal de Saint-Denis-du-Payré

Saint-Denis-du-Payré
Bordé des plaines calcaires du bassin Aquitain, le marais poitevin, avec ses 90 000 hectares, est une des plus vastes zones humides de France. C’est l’exutoire commun des rivières qui descendent du bocage de Vendée, des Deux-Sèvres et de Charente-Maritime : le Lay, la Vendée, la Sèvre niortaise. Depuis plus de 2 000 ans, il n’a cessé de s’envaser, tant et si bien qu’au vaste golfe des Pictons de l’époque romaine s’est substitué un plat pays de marais sillonné de canaux dont fait partie la réserve naturelle de Saint-Denis-du-Payré.
Bordé des plaines calcaires du bassin Aquitain, le marais poitevin, avec ses 90 000 hectares, est une des plus vastes zones humides de France. C’est l’exutoire commun des rivières qui descendent du bocage de Vendée, des Deux-Sèvres et de Charente-Maritime : le Lay, la Vendée, la Sèvre niortaise. Depuis plus de 2 000 ans, il n’a cessé de s’envaser, tant et si bien qu’au vaste golfe des Pictons de l’époque romaine s’est substitué un plat pays de marais sillonné de canaux dont fait partie la réserve naturelle de Saint-Denis-du-Payré.

Marais communal du Poiré sur Velluire

Le Poiré-sur-Velluire
Sur 240 ha, le marais communal du Poiré sur Velluire est constitué de prairies humides de marais dont la vocation pastorale communale a toujours été préservée. On y distingue 3 habitats et on y recense 48 espèces de plantes remarquables. Il est caractérisé par une diversité avifaunistique importante avec 163 espèces d’oiseaux recensées.
Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32