Courses et Marche Nordique autour du Golfe du Morbihan, du 27 juin au 30 Juin 2019
Courses et Marche Nordique autour du Golfe du Morbihan, du 27 juin au 30 Juin 2019
Région / Département / Ville

Snowleader
Snowleader
Snowleader



DÉCOUVRIR LE TERROIR

Découvrez les réserves naturelles, préservation faunistique et floristique de notre territoire
Vendée (85)
Sites naturels / Réserves naturelles

Marais de la Vacherie

Champagné-les-Marais
La réserve naturelle du marais de la Vacherie s’étend sur plus de 180 hectares ai cœur du Marais Poitevin, près de Luçon en Vendée. Le marais est composé de prairies naturelles humides qui servent de lieu de nourrissage pour les oiseaux migrateurs et pour ceux de la baie de l’Aiguillon toute proche.
Le site accueille une part importante des oiseaux nicheurs du Marais Poitevin : 10 % des chevaliers gambette, 25 % des barges à queue noire, et 20 à 50 % des guifettes noires !...

Marais de Müllembourg

Noirmoutier-en-l'Île
Comme une grande mosaïque de terre et d'eau, bien abrités de l'océan par la jetée Jacobsen, les marais de Müllembourg, se blottissent sur une cinquantaine d'hectares entre le vieux quartier du Banzeau, l'ancien fort Larron et la chaussée de Ribandon.

Polder de Sébastopol

Barbâtre
Le Polder de Sébastopol, sur l’île de Noirmoutier en Vendée, constitue un patrimoine historique, paysager et naturel exceptionnel. Il est classé Réserve naturelle régionale (RNR) depuis le 11 février 2008. Situé au nord du passage du Gois, sur la commune de Barbâtre, il est long de 4 km pour une largeur de 600 m. Site protégé, véritable refuge pour un grand nombre d’animaux, d’oiseaux, d’insectes et de végétaux qui s’y épanouissent, le Polder de Sébastopol, c’est tout un monde qui mérite d’être découvert grâce à un circuit de 3,2 km.
Vienne (86)
Sites naturels / Réserves naturelles

Pinail

Vouneuil-sur-Vienne
Elle protège un milieu relictuel de landes à bruyère à balais appelé localement "Brandes". La lande de la réserve naturelle a la particularité d’être criblée de plus de 5000 fosses dont environ 3000 sont des mares permanentes. Ces fosses résultent de l’extraction séculaire de la pierre meulière (à l’origine du nom de la forêt de Moulière).
Sa flore y est particulièrement riche et originale. On y trouve 4 plantes protégées au niveau national : le spiranthe d’été (d’intérêt européen), le rossolis à feuilles rondes, la pilulaire à globules et la gratiole officinale…
Haute-Vienne (87)
Sites naturels / Réserves naturelles

Tourbière des Dauges

Saint-Léger-la-Montagne
Vieille de 12 000 ans, la tourbière des Dauges est née de la conjugaison de 3 facteurs : eau en excès, froid et acidité qui sont à l’origin du peu de composeurs, faisant s’accumuler la matière organique pour former la tourbe.
La réserve abrite de nombreux milieux naturels d’intérêt patrimoniaux tels bas marais, zones de tourbières, landes tourbeuses ainsi que pelouses, landes sèches et bois dont une remarquable hêtraie à houx.
Le pourtour de cette "cuvette" d’environ 200 ha est composé de prairies pauvres, de landes sèches et de bois majoritairement feuillus. C’est au sein de ces milieux naturels que se développent une faune et une flore remarquable : engoulevent d’Europe, lézard vivipare, cordulie arctique, damier de la succise, dolomède, spiranthe d’été, droséras, arnica des montagnes, lycopode inondé.
Photos
Vosges (88)
Sites naturels / Réserves naturelles

Ballons comtois

Saint-Maurice-sur-Moselle
A la fois franc-comtoise et lorraine, au sud des Vosges, la réserve naturelle se compose de deux chaînons parallèles séparés par le ravin du Rahin et culminant au Ballon de Servance à 1 216 mètres. Ce vaste espace montagneux au relief typiquement vosgien cache une diversité remarquable de milieux avec un important massif forestier à dominante de hêtraie-sapinière ; lieu de vie pour le grand tétras, le lynx boréal, le chamois, la gélinotte des bois, le faucon pèlerin et plusieurs espèces de pics, dont le pic noir et le pic cendré.

Massif du Ventron

Ventron
Assise à la fois sur les versants haut-rhinois et vosgiens, la réserve naturelle du massif du Ventron, créée en 1989, étend ses 1647 ha entre 720 et 1204 m d’altitude. Elle abrite un vaste domaine boisé, ponctué de clairières tourbeuses sur le versant lorrain, de chaumes secondaires le long de la crête et de grands éboulis rocheux sur les pentes alsaciennes.
Le site presente sur près de 400 ha une des rares forêts du massif vosgien à avoir conservé son caractère originel. La hêtraie-sapinière domine l’étage montagnard avec son climat frais et humide. Le mélange des feuillus et des résineux accueille un riche cortège d’oiseaux. Parmi les espèces les plus abondantes, on distingue le pinson des arbres, le rouge-gorge, ou le troglodyte.

Tanet-Gazon-du-Faing

Le Valtin
Située sur la crète principale du massif des Vosges la réserve naturelle de Tanet-Gazon du Faing comprend trois grands types d’habitats naturels : forêt, hautes-chaumes et tourbières. La forêt mélangée de hêtres, sapins et épicéas ne dépasse guère les 1000 m d’altitude. On y trouve cerfs, chamois et chevreuil ainsi que l’avifaune typique de ce milieu : pic noir et chouette de Tengmalm. Plus haut, c’est le domaine des chaumes où prospèrent la callune ou fausse-bruyere et la myrtille nommée localement "brimbelle". Les pipits ou alouettes, qui viennent y nicher.
Autour des tourbières du site, la canneberge et la présence des bouleaux renforce l’aspect nordique du paysage.

Tourbière de Machais

La Bresse
Premiers enjeux du site, les tourbières aux intérêts multiples (botanique, faunistique, hydrologique, paléontologique, etc.) et aux profils variés (flottante ou lacustre, bombée, de pente…) couvrent 25 ha au sein de 120 ha de forêt communale. Le caractère naturel remarquable de la tourbière lacustre fait de Machais un laboratoire d’observation sans doute unique des écosystèmes tourbeux. Afin de garantir la pérennité de ces milieux naturels fragiles, la pénétration sur la zone de la tourbière flottante (APPB) est interdite, sauf à des fins scientifiques autorisées par le Préfet.

Tourbière des Charmes

Rupt-sur-Moselle
La réserve naturelle de la tourbière des Charmes abrite un ensemble tourbeux de 40 ha (le second en superficie pour les Hautes-Vosges).
La forêt entourant la tourbière est un bon exemple de forêt d’altitude de structure ouverte et de composition variée tant en essences d’arbres qu’en âges. Les bouleaux sur tourbe côtoient les vieux sapins et les hêtres alternent avec les épicéas de tous âges. Les grandes fosses de détourbage issues de l’exploitation de la tourbe sont maintenant occupées par des mares et mardelles à végétation de recolonisation, des tourbières de transition ou encore des plantations d’épicéas.
Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32