Villevêque (49) - Le tour des rives du Loir

Distance
9km
Durée
2h40
Mon avis sur la randonnée :
Le tour des rives du Loir est un circuit de randonnée situé sur la commune de Villevêque en Maine-et-Loire (49). Ce parcours d’environ 9 kilomètres représente en moyenne 2h40 de marche.

Villevêque est une destination secrète posée au coeur des Basses Vallées Angevines. Depuis, le coteau, la vue sur le Loir dégage une belle harmonie. A la Renaissance, les évêques ne s'y sont pas trompés en séjournant au château.

Site auteur de la fiche rando : Destination Angers tourisme
À emporter dans votre sac à dos
Carte IGN rando
Réf. : 1521E

Découvrez le patrimoine à proximité du sentier de randonnée Le tour des rives du Loir à Villevêque (49)

Il existe 22 lieux remarquables à proximité de cette randonnée. Ces lieux peuvent être accessibles et visibles depuis le sentier ou bien être présents dans un rayon de 30km autour du tracé ou du point de départ.
Terroir Département / Région administrative
Pays de Loire
Terroir Département / Offices de tourisme
Office de tourisme d'Angers Loire Métropole
Comité Départemental du Tourisme du Maine-et-Loire Anjou Tourisme
Office de Tourisme "Anjou 3 Rivières"
Office de Tourisme "Les Portes de l'Anjou"
Office de tourisme de la Communauté de communes de Beaufort en Anjou
Office de Tourisme du Baugeois
Office de Tourisme Loire-Longué
Office de Tourisme du Gennois
Terroir Sites naturels / Réserves naturelles
Basses-Brosses et Chevalleries
Typique d’un bocage préservé, le site de 90 ha est constitué de prairies et cultures, de zones humides (mares et cours d’eau), de boisements et haies. On y recense 37 espèces de plantes remarquables et 60 espèces animales remarquables. Voir le site
Marais de Cré-sur-Loir et la Flèche

S'étendant sur près de 65 hectares, ce site constitue la plus grande zone de marais alluvial du département de la Sarthe. Il offre un paysage caractéristique de la Vallée du Loir avec un ensemble de roselières, bois alluviaux et prairies humides parcourus par un réseau de canaux. Cette diversité d'habitats naturels sur une surface aussi réduite confère à ce site un intérêt patrimonial indéniable...

Voir le site
Terroir Sites naturels / Massifs forestiers
Forêt domaniale de Longuenée
Forêt domaniale de Chandelais
Ancien domaine de chasse à courre du Bon Roi René. Cette forêt domaniale présente des milieux très diversifiés, une remarquable faune forestière et une grande variété de champignons. Voir le site
Terroir Villes et villages / Petites cités de caractère
Le Thoureil 49
Site emblématique du Val de Loire, l'ancien port du Thoureil évoque l'âge d'or de la batellerie au rythme de ses vieilles demeures de mariniers égrenant en rive de Loire leur façade de tuffeau, dessinant au pied du coteau leur pittoresque silhouette...

Plusieurs menhirs et dolmens témoignent d'une présence depuis le Néolithique...

Voir le site
Denée 49
Perchés sur un éperon rocheux, le cœur de la cité de Denée avec son église et son presbytère du XVIIIème dominent la vallée ou coulent l’Aubance, le Louet et la Loire. Terre de patrimoine, la cité permet également la découverte (avec modération) de ses vins du terroir...

Denée, classée au Patrimoine Mondial de l'UNESCO et classée Petite Cité de Caractère, se flatte d'être l'un des plus beaux villages de l'Anjou...
Voir le site
Saint-Denis-d'Anjou 83
Bercée par la célèbre douceur angevine, Saint-Denis- d’Anjou se caractérise par ses paysages et l’abondance des témoignages du passé (maisons de vigne, référence de 500 ha de vignes au XVIIIe siècle)...
Photos

Voir le site
Savennières 49
Deux villages en un seul - Savennières, Epiré – reliés par un célèbre vignoble. Le visiteur appréciera les vastes points de vue sur la Loire et découvrira un platane « remarquable », une très vieille église romane, un presbytère et ses Toiles Peintes...

Savennières et le bourg d'Epiré sont situés à une quinzaine de kilomètres d'Angers, dans le département du Maine-et-Loire... Voir le site
Terroir Patrimoine bâti / Châteaux
Château du Plessis-Bourré
L’espace aménagé autour du château recrée l’illusion que le château sort des eaux qui l’entourent. En raison de ses larges douves que franchit un pont de quarante-quatre mètres de long et d’une architecture clairement défensive - double pont-levis, donjon et chemin de ronde - c’est une forteresse, mais aussi une résidence d’agrément. C’est cette particularité qui lui confère les qualités d’un château dit de transition, car il témoigne de l’arrivée de la Renaissance (hautes fenêtres à meneaux, grands salons…), tout en conservant les caractéristiques de la place forte (quatre tours massives, douves, ponts-levis et chemin de ronde). Particularité architecturale, les douves ne baignent pas directement les murs de la forteresse, une petite terrasse, large de trois mètres, permet aux artilleurs de prendre position tout autour du château…
Photos Voir le site
Château de Montgeoffroy
L'ancien château fut rasé, mais Barré respecta son plan "en U" et conserva deux tours et les douves, ainsi que la chapelle, datant de 1543. Il compte six pièces d'apparat et vingt appartements. La façade sur le jardin fut donc orientée Nord-Est. Deux salons se situent dans l'axe principal entre cour et parc. La salle à manger est de forme ovale. Le grand escalier est reporté dans l'angle opposé. Le domaine a traversé la Révolution française et la guerre de Vendée en conservant ses communs, des bâtiments agricoles, sa chapelle et les fabriques du parc et, chose plus rare voire exceptionnelle, ses archives et son mobilier, dont de très nombreux sièges, certains par Gourdin, et des commodes et petites tables par Garnier, Durand et Roussel, étudiés par Pierre Verlet
Photos Voir le site
Château du Plessis-Macé
La seigneurie du Plessis-Macé a été successivement possédée, du XIe au XVIIIe siècle, par quatre familles : celles du Plessis proprement dite, de la Haye-Joulain, de Beaumont et celle du Bellay. Au milieu du XVe siècle, Louis de Beaumont, fils de Geoffroy et de Catherine de la Haye-Joulain, seigneur de Bressuire et chambellan de Louis XI, entreprend la reconstruction du château fort en partie ruiné après la guerre de Cent Ans. C'est à partir de 1450 que Louis de Beaumont, transforma ce monument médiéval en château de style gothique flamboyant. Les épaisses murailles sont percées de fenêtres, et les tours sont conservées et coiffées de poivrières. Il construisit les deux balcons qui se font face : celui du logis seigneurial, où les dames assistaient aux tournois, et celui des servitudes…
Photos Voir le site
Château de Brissac
C'est à l'origine un château-fort construit par Foulques Nerra, comte d'Anjou, au XIe siècle. Après la défaite des Anglais par Philippe Auguste, celui-ci le cède à Guillaume des Roches. Le château est acquis en 1435 et reconstruit en 1455 par Pierre de Brézé, un riche ministre de Charles VII. À la mort de celui-ci, survenue à la bataille de Montlhéry en sauvant le roi, c'est son fils, Jacques, qui en hérite et s'installe au château. Pendant les guerres de religion, Charles de Cossé (petit-fils de René) prend le parti de la Ligue, et le château est assiégé par le roi Henri IV. Après son ralliement au roi en 1594, il retrouve son château gravement endommagé en 1606, et obtient le titre de maréchal de France, ainsi que celui de duc de Brissac en 1611. La forteresse étant tout près d'être démolie, elle est reconstruite sous la conduite de l'architecte Jacques Corbineau qui en fait un édifice grandiose... Son architecture en fait le château le plus haut de France4, il compte sept étages au total, ainsi que deux-cents salles, et sa façade traduit les influences baroques de l'époque…
Photos Voir le site
Château de Serrant
Le château est essentiellement de style Renaissance, construit à la place d'un château médiéval en schiste ardoisier. Les douves témoignent de la période où Serrant était une place forte surveillant le passage de la Loire. En 1539, le propriétaire, Péan de Brie, dépêche l'architecte angevin Jean Delespine pour construire un corps de logis bâti autour d'un escalier à double volée contrariée. Les travaux son continué par son fils Charles de Brie. Il est aussi prévu deux ailes en retour. Mais Charles de Brie se trouve à court d'argent et les travaux ne peuvent pas être achevés immédiatement. Le château ne comprend que la partie gauche et l'escalier central du bâtiment principal. En 1603, la propriété est saisie, puis vendue à Scipion Sardini...
Photos Voir le site
Il existe d'autres sentiers de randonnée à Villevêque (49) pour découvrir le terroir
Profitez au maximum de Sentiers en France avec rando +
Le compte Rando permet de profiter de tout le potentiel qu'offre Sentiers en France :
Pas de pub
Favoris illimités
Mode hors-connexion
3 mois
5,99 €
6 mois
11,98 € 10,99 €
12 mois
23,96 € 16,99 €
Cette fonctionnalité n'est disponible que sur l'application Sentiers en France
Maximisez l'expérience Sentiers en France
avec le suivi GPS et le stockage hors-ligne sur l'application
L'application Sentiers en France vous donne accès au guidage GPS temps réel sur plusieurs milliers de sentiers de randonnée balisés, au stockage hors-ligne des sentiers ainsi qu'à de nombreuses autres fonctionnalités utiles ! Le guidage GPS est gratuit. Le stockage hors-ligne nécessite un compte Rando
En savoir plus
Snowleader Snowleader
Promotion du 15/07 au 11/08