Fermer la popup
Fermer la popup
Trouvez vos balades
avec la nouvelle version de
l’application Sentiers en France
Obtenir

Région / Département / Ville

Snowleader
Snowleader
Snowleader



DÉCOUVRIR LE TERROIR

Découvrez les réserves naturelles, préservation faunistique et floristique de notre territoire
Manche (50)
Sites naturels / Réserves naturelles

Forêt domaniale de Cerisy

Cerisy-la-Forêt
À cheval sur les départements du Calvados et de la Manche, la forêt domaniale de Cerisy correspond à un massif isolé, à la périphérie duquel ne subsistent des anciennes forêts que des lambeaux très appauvris. Correspondant à la bordure est du massif Armoricain, le sous-sol est constitué de schistes altérés d’âge précambrien et de terrains argileux détritiques peu perméables. Dans ce massif boisé le plus important du secteur et riche en essences diverses, les collines aux pentes douces sont creusées de vallons peu abrupts et par de nombreux ruisseaux, et les sources prolifiques témoignent de l’humidité du climat. Bien dans son élément, le hêtre domine, favorisé depuis plusieurs décennies par le forestier ; victime de cette concurrence, le chêne quant à lui reste toutefois largement présent, notamment dans les peuplements anciens qui témoignent de la forêt d’autrefois.

Marais de la Taute

Graignes-Mesnil-Angot
La Réserve Naturelle Régionale des Marais de la Taute a été labellisée le 24 juin 2011, dotant la Basse-Normandie de sa 4e RNR. Elle est constituée d’un réseau de 6 parcelles appartenant au Groupe Ornithologique Normand (GONm), pour une superficie totale de 147 ha. Elle se situe dans la Manche, sur les communes de Graignes, Montmartin-en-Graignes, Saint-André-de-Bohon et Saint-Hilaire-Petitville, en plein cœur du Parc naturel régional des Marais du Cotentin et du Bessin.

Mare de Vauville

Vauville
Vaste étendue d’eau douce, isolée de la mer par un étroit cordon dunaire, la quasi-totalité de la réserve est propriété du Conservatoire du Littoral. Avant d’atteindre la réserve naturelle, il faut l’observer du haut des dunes perchées, sur la route qui vient de Biville. Là, le spectacle offert par la nature est grandiose… et pénétrer sur la réserve, c’est en quelque sorte entrer dans un autre monde. L’impression de calme tout d’abord ressentie se dissipe aux bruits du vent dans les roseaux et du ressac de la mer.

Réserve naturelle nationale des marais de la Sangsurière et de l'Ardiennerie

Doville 50
La réserve naturelle nationale des marais de la Sangsurière et de l'Adriennerie (RNN102) est une réserve naturelle nationale de la région Basse-Normandie. Créée en 1991 et occupant 396 ha, elle protège l'une des dernières tourbières actives de plaine.
Photos

Tourbière de Mathon

Lessay
Nichée au coeur des landes de Lessay, dans la presqu’île du Cotentin, la réserve naturelle de la tourbière de Mathon recouvre, sur 16 ha, une dépression assurant la transition entre le plateau de grès des landes de Lessay au sud et le marais de la vallée de l’Ay au nord. Elle fait partie du vaste ensemble écologique (1580 ha) des landes et tourbières atlantiques qui caractérise la région de Lessay. La réserve naturelle se trouve au coeur du site Natura 2000 "Havre de St-Germain-sur-Ay - Landes de Lessay" dont elle constitue l’un des points phares du point de vue du patrimoine naturel.
Marne (51)
Sites naturels / Réserves naturelles

Étangs de Belval-en-Argonne

Belval-en-Argonne
L'étang de Belval est parmi les plus vastes et les plus anciens étangs du département de la Marne. Il accueille une végétation riche et diversifiée, composée de roselières, de groupements aquatiques à base de potamots et nénuphars, ainsi que des habitats amphibies liés à la variation annuelle du niveau d'eau. Enfin, la nature sablo argileuse du substrat et l'engorgement en eau du secteur permettent la présence de boisements relevant de la forêt alluviale ou de la chênaie charmaie en périphérie de l'étang.
L'étang accueille 9 espèces végétales patrimoniales et inscrites sur la liste rouge des espèces menacées de Champagne-Ardenne ; une espèce est protégée au niveau national (renoncule grande douve) et une espèce est protégée au niveau régional (renoncule à feuille de lierre).
Mais c'est du point de vue de l'avifaune qu'il revêt toute son importance car il accueille des espèces nicheuses particulièrement rares en France.

Marais de Reuves

Reuves
Cette ancienne réserve naturelle volontaire de 64 ha a été classée en réserve naturelle régionale en 2008. Le marais de Reuve fait partie de l'ensemble des marais de Saint Gond et possède d'importantes richesses faunistiques et floristiques propres aux milieux humides (216 espèces floristiques recensées). Elle est gérée conjointement par le Conseil Régional et le Conservatoire du Patrimoine Naturel de Champagne-Ardenne.

Pâtis d'Oger et du Mesnil-sur-Oger

Oger
La réserve naturelle des pâtis d’Oger et du Mesnil-sur-Oger se situe dans la partie orientale des plateaux de Brie incluse dans la région Champagne-Ardenne. Elle se situe à 12 km au sud d’Epernay. Le territoire est éclaté en 3 secteurs, tous situés sur un plateau boisé en limite de la Côte d’Ile-de-France recouverte ici, jusqu’en haut de versant, par le célèbre vignoble de Champagne de la « Côte des blancs ». Au pied de la cuesta, s’étend la vaste plaine agricole de la Champagne crayeuse.
Haute-Marne (52)
Sites naturels / Réserves naturelles

Chalmessin

Vals-des-Tilles
Enclavé dans un massif forestier, au fond d’un vallon nommé « Combe Forquot » ou encore « Vallée des Goulottes », se distingue l’un des marais tufeux les plus remarquables du plateau de Langres. Surplombé par une pelouse calcaire, cet ensemble compose la réserve naturelle de Chalmessin et constitue un trésor naturel au milieu des bois.
Joncs, choins et roseaux tapissent le marais, véritable joyau de la réserve. Malgré une basse altitude, il y règne un microclimat froid et humide qui permet l’implantation d’espèces végétales submontagnardes comme l’orchis incarnat, la laîche de Davall et le choin ferrugineux. Celles-ci côtoient la linaigrette et ses toupets blancs, le thym serpolet et l’hélianthène des Apenins, des espèces boréales.

Étang de la Horre

Puellemontier
Le site abrite des milieux diversifiés (boisements plus ou moins humides, roselières, plans d’eau) qui permettent la coexistence d’un grand nombre d’espèces végétales - plus de 250 espèces déjà inventoriées, dont certaines sont protégées comme la vigne sauvage, la grande douve et l’épipactis pourpre - et de nombreuses espèces animales telles que les chauves-souris (pipistrelle de Nathusius, noctule de Leisler), les libellules (agrion gentil, cordulie à deux tâches), les papillons (azuré du trèfle, petit et grand mars changeant) ou encore les amphibiens (triton crêté, salamandre tâchetée).
Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32