Courses et Marche Nordique autour du Golfe du Morbihan, du 27 juin au 30 Juin 2019
Courses et Marche Nordique autour du Golfe du Morbihan, du 27 juin au 30 Juin 2019
Région / Département / Ville

Snowleader
Snowleader
Snowleader



DÉCOUVRIR LE TERROIR

Découvrez les réserves naturelles, préservation faunistique et floristique de notre territoire
Haute-Savoie (74)
Sites naturels / Réserves naturelles

Réserve naturelle nationale du delta de la Dranse

Thonon-les-Bains 74
La réserve naturelle est située à l'est de Thonon-les-Bains dans le département de Haute-Savoie, sur la commune de Publier. Longue de 1,5 kilomètre et large de 500 mètres, elle correspond à l'exutoire de la Dranse dans le lac Léman. Le site représente une petite surface (52 hectares) entre 372 et 380 mètres d'altitude, et offre une grande richesse botanique et ornithologique.
Photos

Roc de Chère

Talloires
Avancée rocheuse boisée dominant le lac d’Annecy, le roc de Chère a été raboté par le glacier quaternaire et présente une topographie très variée permettant de définir cinq grands ensembles naturels : des pentes calcaires donnant sur le lac, des crêtes gréseuses acides, une dépression centrale sur sol sableux et calcaire, un vallon marécageux et un plateau central sur grès, en ubac, frais et humide.
L’exiguïté de la plupart des milieux favorise les espèces faunistiques peu exigeantes en surface ou très spécialisées…

Sixt-Passy

Sixt-Fer-à-Cheval
Plus vaste réserve naturelle de Haute-Savoie, la RN de Sixt-Passy est un monde exclusivement calcaire qui présente une grande variété de formes modelées par l’érosion : fissures, lapiaz, etc. Ses 9000 ha couvrent les étages montagnard, subalpin, alpin et nival depuis les bords du Giffre à 900 m jusqu’au sommet du Buet à plus de 3000 m. Cette amplitude altitudinale associée à la diversité des milieux rencontrés (zones humides, forêts mixtes, falaises, pelouses, …) offrent des milieux contrastés avec une flore et une faune riche et diverse…

Vallon de Bérard

Vallorcine
La réserve naturelle du Vallon de Bérard s’étend sur le versant nord de la chaîne des Aiguilles Rouges, en rive droite du torrent de l’Eau de Bérard. Elle culmine à 2965 m à l’Aiguille du Belvédère, et son point le plus bas est à 1700 m dans le vallon de Bérard. La majeure partie du territoire recouvre les étages alpin et nival, et est marqué par la présence de petits glaciers reliques. Quelques témoins de roches sédimentaires reposent sur la surface d’érosion du socle et jalonnent la crête, depuis le Belvédère jusqu’au col de Salenton. Le vallon de Bérard est aussi un ancien cirque glaciaire qui abrite encore quatre glaciers suspendus dont les moraines alimentent les formations de versant, éboulis et éboulements qui tapissent la pente et l’ancien replat glaciaire de blocs et alluvions. Sur ces blocs et éboulis cristallins se développe une flore diversifiée…
Seine-Maritime (76)
Sites naturels / Réserves naturelles

Estuaire de la Seine

Saint-Vigor-d'Ymonville
L’estuaire de la Seine se compose d’une grande diversité de milieux naturels, soumis à l’influence de plus en plus marquée des marées et du sel : prairies humides, mégaphorbiaies, mares, roselières, prés salés, rivages de sables et de galets, estranszone de balancement des marées sablo-vaseux à rocheux et zones perpétuellement immergées. Ces habitats fortement productifs permettent l’expression d’une flore d’une grande richesse - près de 500 espèces répertoriées à ce jour - et attirent quantité d’animaux dont pas moins de 385 espèces de papillons, 325 espèces d’oiseaux, 70 espèces de poissons, 48 espèces de mammifères, 13 espèces d’amphibiens…
Seine-et-Marne (77)
Sites naturels / Réserves naturelles

Bruyères de Sainte-Assises

Boissise-la-Bertrand
Située en Ile-de-France, à 45 km au sud-est de Paris dans le département de la Seine-et-Marne, la RNR des Bruyères de Sainte-Assise s’étend sur une superficie de 87 hectares. Elle a été classée par délibération de la commission permanente du Conseil régional Ile-de-France du 22 octobre 2009. Son classement est principalement lié à ses intérêts floristiques et entomologiques.
Pas moins de 276 espèces de plantes vasculaires ont été observées sur la RNR dont 21 espèces assez rares (AR), 12 espèces rares (R), 12 espèces très rares (RR) et une espèce extrêmement rare (RRR)

Grand-Voyeux

Congis-sur-Thérouanne
La réserve naturelle du Grand-Voyeux est une ancienne sablière s’étendant sur 160 hectares dans une boucle de la Marne. Les plans d’eau, sous différentes formes, occupent 60 % du site. Le reste se partage entre prairies, entretenues par des moutons de race solognote, et des parties boisées.
Sa richesse est liée à son avifaune particulièrement riche, plus de 220 espèces d’oiseaux y ont été observées au cours des dix dernières années. Les trois noyaux de roselières du site constituent notamment un habitat favorable pour de nombreux passereaux.

Îles de Chelles

Chelles
Située à vingt kilomètres à l’Est de Paris, la Réserve Naturelle Régionale des Îles de Chelles est composée d’un chapelet d’îles et d’îlots boisés situé dans une partie non navigable de la Marne. Malgré un contexte urbain, ses 5 hectares conservent un caractère naturel marqué jouant un rôle refuge notamment pour l’avifaune. Parmi les 53 espèces d’oiseaux observés, 17 sont nicheuses dont le martin-pêcheur et la bergeronnette des ruisseaux.

La Bassée

Everly
La Bassée correspond à un tronçon de la vallée de la Seine, située dans une vaste plaine inondable en amont de Paris, qui s’étend entre la confluence Aube-Seine en amont (Romilly-sur-Seine) et la confluence Seine-Yonne en aval (Montereau-Fault-Yonne). Couvrant 30 000 hectares, la Bassée fait partie des 152 zones humides d’importance nationale reconnues pour leur patrimoine naturel exceptionnel. Ce territoire, connu pour ses richesses écologiques et ses ressources naturelles, est au centre d’enjeux politico-économiques et environnementaux.

Marais de Larchant

Larchant
Le marais de Larchant s’étend au fond d’un « golfe » délimité à l’ouest par une côte escarpée (cuesta) descendant du plateau du Gâtinais, extrémité orientale de la grande plaine de Beauce, et ouvert à l’est sur la rivière du Loing, dont un méandre l’a probablement façonné autrefois. Le marais est directement bordé à l’ouest par les parcelles maraîchères du village de Larchant, et partout ailleurs, il est cerné par la forêt domaniale de la Commanderie. Au nord-est, les célèbres amoncellements de grès du massif de la Dame Jeanne, de l’Eléphant, de la Justice.
L’originalité de ce marais réside dans son caractère endoréique : c’est une "fenêtre" sur la nappe phréatique et n’a donc pas de contact direct avec un réseau superficiel. La mise en eau du marais est due à l’affleurement de la nappe phréatique, et le seul exutoire, en hautes eaux, se situe au niveau d’un gouffre.
Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32